Maison internationale des Poètes et des Ecrivains


Boule de Rêves Productions
et
la Maison Internationale des Poètes et des Ecrivains

présentent

SI SAINT-MALO M’ETAIT CONTEE…

Découvrir Saint-Malo à travers des anecdotes humoristiques de son histoire, une idée originale que développe le comédien Vincent SPATARI.
Une démarche novatrice qui s’articule autour des pages d’histoire, marquantes ou anodines, graves ou fantaisistes, toujours participant à rendre compte de l’identité singulières de cette ville.
On se laisse emporter par la musicalité des mots.
« Saint Malo, voilà une ville pour l’oubli, pour la rêverie,
où le vertige des espaces marins façonne le sentiment de liberté !
Ici le promeneur ressent l’ivresse du large qui de tout temps a saisi l’habitant du rocher, qu’il soit « terre neuva », capitaine armant son vaisseau pour les Indes ou corsaire courant sus à l’ennemi.
Tout à Saint Malo a contribué à alimenter les ressorts de l’imaginaire ! »
Claudine Gardiner

Les contes sont écrits par le comédien Vincent SPATARI à partir de nombreuses anecdotes drôles et insolites trouvées dans l’histoire de Saint-Malo et sa région ou adaptés de contes traditionnels.
Quelques exemples ?
·  Les trois corsaires de St Malo…
Borgnefesse, Nez-au-vent et Quart de Rhum arrivent au Paradis après l’explosion de leur navire...La rencontre avec St Pierre va être houleuse...
·  L’or de la montagne St Joseph:
Où le capitaine Yann découvre l’Ile d’Or après avoir joué un mauvais tour au Diable...
·  La légende de la mer Emeraude :
Où Aline, une belle fille rousse changea la couleur de la mer…
·  Le galet de la fée des grèves : Charles, adolescent, quitte la Sainte-Ouine et s’embarque pour la pêche à la morue... Il découvre le dur métier de terre-neuva.
·  … et bien d’autres histoires….
 
Le spectacle, dans une forme légère et fantaisiste, est destiné à un large public, des enfants aux personnes âgées...

Ce spectacle est soutenu par :

L'Office de tourisme de Saint Malo ;
Saint-Malo Agglomération ;
Le Conseil Général d’Ille et Vilaine.